IMG_9112.jpg?fit=1200%2C800

25 juin 20180

 

Notre Centre d’Interprétation Plugstreet est un petit joyaux. Plusieurs de nos candidats y sont d’ailleurs des guides passionnés. Malheureusement, force est de constater que le nombre de visiteurs est tout à fait inférieur au potentiel que le devoir de mémoire et la découverte des sites de la guerre 14-18 pourraient apporter.

Lors de la venue d’une famille néo-zélandaise, Chantal Bertouille a pu constater la différence énorme entre les sites de Ploegsteert et ceux de Tyne Cot, Hooghe Crater ou la porte de Menin à Ypres par exemple. D’un côté, deux visiteurs. De l’autre, des centaines.

Cherchez le problème ! Et ce n’est qu’un exemple de la gestion du tourisme à Comines-Warneton. Le tourisme 1914-1918 aurait pu être promu dès les début du Souvenir de la Grande Guerre, même avant. Un pass transfrontalier aurait pu être mis en place avec les communes environnantes. Cela avait pourtant été proposé à maintes reprises par nos conseillers communaux. Une navette trans-régionale aurait pu voir le jour.

Que va-t-il advenir de notre Centre d’Interprétation après la fin de l’anniversaire 2014-2018 ?

 

 


alice-leeuwerck-tdl-1.jpg?fit=1200%2C933

16 juin 2018

“Avec beaucoup d émotion, j’ai pris sereinement et après mûre réflexion la décision de ne pas mener la liste communale. Félicitations à Alice Leeuwerck qui représente la jeunesse, la compétence et la capacité à assumer cette responsabilité. Merci à Didier Soete ,Gobeyn Andre, Myriam Lippinois,Eric Devos et Fabienne Coppin et toute l équipe du collectif ENSEMBLE.”

 

Voici l’article de L’Avenir qui reprend l’actualité de cette fin de semaine : (16/06, p. 22)

 

 

« Elue à 21 ans, je comptabilise
42  ans  d’engagement  et  23
élections.  J’ai  atteint  quelques
objectifs  en  tant  que  députée
wallonne  et  échevine  à  Comi­
nes­Warneton.  J’ai  le  senti­
ment du devoir accompli. Bien
entendu, je serai sur la liste et
je  pousserai  Alice,  qui  a  été
choisie à l’unanimité par le col­
lectif. Nous formons une vérita­
ble équipe. »

 



15 juin 2018

Depuis 2008, la majorité Action-PS a toujours soutenu l’implantation et l’extension de l’entreprise CL Warneton  avec le seul argument aveuglant de l’emploi. L’idée est noble que de défendre l’emploi au sein de la Ville et pour nos concitoyens. Mais “pour nos concitoyens” ne signifie certainement pas “au détriment” de ceux-ci….

Depuis le début de ce dossier bouillonnant , Didier Soete et ses collègues avaient pourtant analysé et signalé les entorses à ce dossier. Dès l’introduction du dossier de cette entreprise, source d’autant de nuisances environnementales (odeurs, bruits, eaux usées, etc.) et générant autant de charroi, tous les élus auraient dû prendre conscience des risques encourus par les habitants. Depuis des années et encore aujourd’hui, outre la pollution avérée, quelles sont les réponses à l’inquiétude légitime des citoyens quant à leur santé et leur environnement qui aurait du rester un cadre de vie et un havre de paix? Nos multiples interrogations sont toujours restées sans réponse dans le chef de la majorité.

“Mieux vaut tard que jamais”, dit-on. Mais hélas, il faut attendre 2018, à quelques semaines de l’échéance électorale : enfin, la majorité a osé participé à une remise en question, en participant à un contrôle multidisciplinaire de l’entreprise CL Warneton. Plus d’informations ici.

Cette première initiative est à saluer certes, mais elle nous donne raison sur nos craintes. C’est la première fois dans l’histoire de la Ville qu’il faille en arriver à contrôler à ce point une entreprise de telle envergure. Nous y voyons la conséquence directe d’une mauvaise gestion du dossier par le groupe Action-PS en place qui a tout laissé faire dans la démesure.

Le Vivre Ensemble avec les entreprises locales doit être possible et est indispensable au développement économique de notre cité. Les entreprises, les PME,  les commerces, l’artisanat et l’agriculture sont les garants du progrès social tant que leur activité s’intègrent dans le cadre de vie et au bénéfices de tous les citoyens. Voilà une des priorités du Collectif Ensemble.


IMG_9782-1.jpg?fit=1200%2C800

14 juin 2018

A 4 mois du vote des électeurs, le collectif a le plaisir de présenter 5 nouveaux candidat(e)s apolitiques issu(e)s de la société civile qui n’ont qu’un objectif : défendre leur ville de Comines-Warneton et ses habitants.

Françoise DENTURCK, Madame Sécurité, Madame Mobilité durant de nombreuses années au sein de la police, elle a sillonné toutes les rues et tous les sentiers de Comines-Warneton pour y repérer les anomalies. Ayant rejoint le collectif en tant qu’experte, elle a fait germer de nombreuses idées pour le « futur ». Après ce travail dans l’ombre, elle a décidé de poursuivre l’aventure « ENSEMBLE ».

 

Thérèse DESBUQUOIT, infirmière de formation, bénévole pendant 4 ans au Congo avec son époux coopérant, elle revient en Belgique pour diriger une crèche. Actuellement, elle est assistante au cabinet dentaire de son fils Nicolas Demeulenaere. Elle entretient les meilleurs contacts humains. Elle souhaite pour Comines-Warneton une gestion plus propre, honnête, transparente, plus équitable et plus respectueuse de chacun, mettant sa longue et enrichissante expérience au service de tous les Cominois par le biais du collectif ENSEMBLE.

 

Béa MARSAC, ouverte au monde avec une générosité sans compter, elle veut que notre Ville rayonne au-delà de nos frontières en apportant aux habitants l’espoir d’un nouveau dynamisme local.

 

Patricia POUPAERT, aider les personnes et les familles défavorisées, aider les personnes âgées, aider les enfants en difficulté, voilà son quotidien. Sa devise : « lutter contre la précarité ». Elle est le porte-parole des locataires à LYSCO.

 

Kevin TANGHE, issu d’une famille de commerçants et d’entrepreneurs très actifs dans la vie de notre Ville, il représente le savoir vivre ensemble. Il est notre ambassadeur pour représenter nos concitoyens néerlandophones.


IMG_97901-1.jpg?fit=1200%2C800

14 juin 2018

Lors de la Conférence de Presse organisée le 14 juin passé, Chantal Bertouille a annoncé qu’elle ne souhaitait pas être tête de liste à la commune. En effet, engagée depuis 1976 au niveau communal (la plus jeune conseillère de Belgique à l’époque), après un parcours comme parlementaire régional pendant 20 ans, elle souhaite passer la main à la jeune génération. Comme elle l’a fait aux élections régionales de 2014, Chantal Bertouille a souhaité passer le relais.

En toute démocratie, les mandataires communaux et les membres du collectif ENSEMBLE se sont exprimés et Alice Leeuwerck, 27 ans, a été plébiscitée tête de liste pour les élections communales du 14 octobre 2018. Alice n’est pas novice en politique. Active au Parlement de la Jeunesse il y a 10 ans, conseillère communale depuis 6 ans, elle a acquis de l’expérience auprès de parlementaires et de Ministres ainsi qu’au sein des Jeunes MR nationaux dont elle est la vice-présidente nationale.

Cette décision, Chantal l’a prise sereinement, confortée par l’équipe du collectif ENSEMBLE qui se présentera face à l’électeur, liste qu’elle soutiendra. Tous les membres du collectif forment une équipe unie tournée vers l’avenir !

 

 


marché-couvert-2-1.jpg?fit=1200%2C900

13 juin 2018

Voici notre Communiqué de Presse transmis le 13 juin :

Le collectif « Ensemble » se réjouit du déménagement du marché hebdomadaire de Comines vers la Grand Place
 
Ce lundi 11 juin, l’annonce a été faite de déplacer le marché couvert de Comines du Marché Couvert (Place du Pont Neuf) vers la Grand-Place de Comines. Cette mesure entrera en vigueur le lundi 03 septembre prochain.
 
« Nous nous félicitons de cette décision. La majorité semble enfin avoir pris en compte les remarques et doléances des Conseillers de l’opposition, tous groupes confondus. Nous réclamons depuis de nombreuses années cette mesure qui, malheureusement, a fait fuir tant les commerçants que les clients. Nous avons martelé à plusieurs reprises qu’il était nécessaire de revitaliser la Grand Place et le commerce local y attenant. Ce déménagement en fait partie. Notre dernière intervention en ce sens date du 4 mai 2018. »
 
Le collectif « Ensemble » souhaite également de revoir l’organisation du marché hebdomadaire, non seulement à Comines, mais également à Warneton et à Le Bizet, afin d’augmenter la synergie entre le marché et les commerces locaux subsistants et à venir. « Evitons de retomber dans les erreurs du passé, en créant une dynamique locale incluant les commerces, les marchands ambulants et les micro-entreprises locales pour mettre en valeur nos produits de terroir. Une concertation entre les parties intéressées devait être menée pour déboucher sur du concret. »
Afin de redynamiser et de faire renaitre le marché hebdomadaire, nous proposons la gratuité des emplacements pour tous les commerçants, pour une période de minimum six mois.