Interview de Johanna Moeneclaey : “une équipe responsable, sérieuse qui travaille sans relâche pour sa commune et où règne une ambiance très conviviale.”

27 septembre 2018
Moeneclaey-min.jpg?fit=1200%2C1800

Johanna Moeneclaey est née à Comines au sein d’une famille nombreuse de sept enfants. A 17 ans 1/2, dès sa sortie des humanités supérieures, elle commence à travailler à Comines pour l’enseigne Unic. Par la suite, elle est engagée comme secrétaire chez Bentex. En mai 1973, elle rejoint la Gendarmerie en tant que personnel civil auxiliaire au district de Mouscron, puis à la brigade de Comines. Après la fusion des polices, elle accède à la fonction de secrétaire de direction du Chef de Corps de la Police locale de Comines-Warneton.

 

Johanna, pourquoi t’engager en politique ?

Je n’avais jamais songé à faire de la politique, engagement incompatible avec ma profession. Lorsque le Collectif Ensemble m’a proposé de les rejoindre, j’y ai vu l’occasion tout d’abord de comprendre davantage le fonctionnement de la vie politique au niveau local, mais surtout de m’engager dans ma commune conjointement au milieu socio-culturel, milieu dans lequel j’ai toujours œuvré bénévolement et contribué dans l’organisation et la logistique d’activités diverses.

 

Qu’est-ce qui te plait dans le collectif Ensemble ?

J’y ai trouvé une équipe responsable, sérieuse qui travaille sans relâche pour sa commune et où règne une ambiance très conviviale. Je partage l’ambition du collectif qui est d’être à l’écoute des citoyens et dont le but est d’améliorer leur quotidien. L’association des générations dans notre collectif permet d’engendrer de très bonnes idées et de trouver des solutions pour que les jeunes et les moins jeunes puissent vivre ensemble à Comines-Warneton en toute sérénité.

 

Qu’est-ce que tu aimes dans ta ville ?

La configuration géographique spécifique de Comines-Warneton est telle que nous vivons à un carrefour entre la Flandre et la France, amenant une grande richesse culturelle et économique. Son histoire, du moyen-âge à aujourd’hui, se reflète dans le folklore de l’entité.

 

Qu’est-ce que tu aimerais changer dans ta ville ?

Surtout rendre à Comines-Warneton son esprit démocratique. C’est par le biais de la transparence que l’on obtiendra une qualité de vie pour tous les citoyens et que les décisions prises trouveront un sens.

 

Quelles sont tes priorités pour Comines-Warneton ?

Il y a beaucoup à faire dans notre entité, un « changement » me semble indispensable à la bonne gestion de celle-ci notamment au niveau de la sécurité des personnes, des biens, de l’emploi et la préservation des nuisances environnementales. J’en veux pour exemple :

  • l’état des routes fréquentées régulièrement par les riverains qui est inadmissible et représente un réel danger.
  • la fluidification de la circulation dans les centres-villes, l’aménagement des voieries est indispensable pour permettre aux habitants de pratiquer une mobilité douce, donner l’envie de prendre leur vélo pour faire ses courses, flâner, se rendre au travail et les jeunes à l’école. Une activité quotidienne qui auraient un impact sur l’environnement, le budget des ménages, la santé de nos concitoyens et favoriserait le commerce de proximité.
  • Et bien d’autres choses pour les jeunes, les seniors, le tourisme….

 

Dis-en un peu plus sur ta personnalité et tes hobbys ?

J’aime voir les gens heureux et rendre service me fait toujours plaisir. J’aime le contact des personnes et leur accorder ma confiance. J’aime le travail bien fait, on me dit  « perfectionniste » : mon principe est que lorsqu’on fait quelque chose, autant le faire bien ! Je suis une femme de « défis » et je crois qu’ « Ensemble » est un très beau challenge.

Le théâtre est une vraie passion et ce depuis très longtemps. Depuis 34 ans je suis membre  de la Troupe Arc-en-Ciel de Bas-Warneton dont je suis devenue la présidente et l’organisatrice principale. Tous les ans, à l’aide d’une équipe formidable, nous montons une pièce de théâtre pour le plaisir d’un public de plus en plus nombreux. Mais j’ai également fait partie du Théâtre patoisant Cominois, de la Troupe FANTASIA et j’ai également participé à plusieurs spectacles de mémoires collectives relatifs à la guerre 14-18 à Ploegsteert.

Je suis également férue de lecture et de jeux de lettres, mots croisés et de jeux télévisés dans le même style. Je ne peux me passer de musique.

 

Qui admires-tu dans la vie ?

Ma petite famille dont mon mari Wilfried qui, même s’il ne l’avoue pas, est mon plus grand fan, mes deux magnifiques filles : Caroline (mon coach) et Anne-Sophie (qui me soutient à fond) et mes cinq petits-enfants, Julien, Louis, Clara, Rodrigue et Maxime à qui je dédie ce challenge car ils font partie de la génération future à laquelle j’espère pouvoir apporter ma contribution pour les années à venir.

En plus de ma famille, j’ai toujours admiré les personnes qui s’impliquent dans l’humanitaire.

 

Le livre ou le film que tu emporterais sur une île déserte ?

Pas un livre, mais deux. J’ai toujours dit qu’un jour, je lirai la Bible et le Coran en entier. Sur une île déserte j’aurais enfin le temps.

 

Ce que tu apprécies le plus chez tes amis ?

La sincérité, le sourire et la bonne humeur.

 

Quelle est ta citation préférée ?

Le bonheur, c’est lorsque vos actes sont en accord avec vos paroles (Indira Gandhi).

 

Si tu étais un animal, tu serais… ?

Un chien, eu égard à ma petite chienne « fifijo » qui depuis 9 ans nous comble de bonheur par sa gentillesse et son amour.