Interview de Pascale Giroul: “La politique, c’est pouvoir donner, apporter, collaborer, s’enrichir d’idées que l’on partage, afin de faire avancer sa ville.”

30 juillet 2018
IMG_0860-min.jpg?fit=1200%2C1420

Pascale Giroul habite Comines depuis 15 ans et aime y vivre.  Maman de Manon, elle est mariée à Jean-Philippe Mille. Grande habituée des trains (elle est une navetteuse quotidienne vers Bruxelles), elle travaille comme secrétaire médicale. Grâce à son travail, elle a un grand sens de l’écoute. Elle aime donner du temps pour la population. Pascale adore parler, rencontrer les habitants, venir au contact des gens et, surtout, réfléchir à des solutions pour Comines-Warneton.

Sa priorité en se présentant comme conseillère communale, est la petite enfance. Ancienne puéricultrice, elle aime les enfants et souhaite défendre ardemment les familles. Il faut, selon elle, plus de places en crèches et des partenariats avec les entreprises, ainsi qu’offrir aux parents la possibilité de faire garder leurs enfants malades.

Découvrez son interview  !

 

Pourquoi t’engager en politique ?

La politique est un engagement important pour moi.

 

Qu’est-ce qui te plait dans le collectif Ensemble ?

Ce qui me plait dans le collectif, c’est de réfléchir justement tous ensemble, avec des personnes qui viennent d’horizons différents, exercent différents métiers. Qui ont ou non de l’expérience, un passé différent… Et qui, par conséquent, ont de leur ville une vision différente. Toutes ces expériences différentes sont enrichissantes.

 

Qu’est-ce que tu aimes dans ta ville ?

J’aime le côté accueillant de mes concitoyens, même si nous ne connaissons pas toujours notre voisin. J’apprécie la nature, les espaces verts, pouvoir me promener à pied ou à vélo sur nos chemins de Ravel.

 

Qu’est-ce que tu aimerais changer dans ta ville ?

Je voudrais donner un coup de pouce aux gens afin qu’ils puissent s’engager dans leur projet. Pouvoir apporter un renouveau, donner la chance à des commerces de s’établir à Comines-Warneton. Des commerces que la population souhaite… c’est à dire dont elle a vraiment besoin. C’est cela le plus important, au-delà de l’impact financier pour la Ville. Le centre du Bizet l’illustre tristement. Pour reprendre le slogan d’un ami : « Le commerce local c’est vital ! »

J’aimerais donner aux personnes âgées, ou à tous ceux qui n’ont pas de moyen de locomotion dans nos villes et coins retirés de l’entité, la possibilité de s’approvisionner de denrées alimentaires, de soupes en hiver. Je souhaite organiser des rencontres avec nos voisins (Fête dans chaque rue).

J’aime la jeunesse. Je veux donner la place aux jeunes, réussir à sortir les jeunes de chez eux, grâce à des spectacles, concerts, films en plein air, animations sportives, etc. Nous avons un beau terrain de foot, il faut en profiter. J’aimerais éveiller les jeunes à l’écologie, au respect de nos villes…

L’intergénérationnel m’intéresse beaucoup. Organiser des rencontres dans les homes pour les personnes âgées, proposer des activités intergénérationnelles (par exemple un goûter), serait un plus. Apporter de la place dans les crèches, des facilités aux parents qui ont des horaires parfois décalés. Faciliter la garde d’enfants quand ils sont malades et lorsque, parfois, les parents n’ont pas de solution de garde et ce même le matin…

En une phrase : oser les changements. Il ne faut pas avoir peur !

 

Quelles sont tes priorités pour Comines-Warneton ?

Écouter les demandes des habitants, essayer de répondre à leurs besoins et à leurs envies, afin de mieux vivre dans notre ville, et ce pour toutes les catégories de personnes, du plus jeune au moins jeune, du plus chanceux au plus démuni. Et essayer d’apporter un côté jeune, des idées innovantes. Pouvoir donner mon avis sur des décisions à prendre.

 

Dis-en un peu plus sur ta personnalité?

Je suis une personne assez joviale, qui aime le contact avec les personnes. Je suis très disponible pour écouter et je me démène pour essayer de trouver des solutions aux problèmes. Je suis une fonceuse !

 

Quels sont tes hobbys ?

Le vélo, les promenades, le ski, la famille… Rencontrer les gens.

 

Quelle est ta citation préférée ?

Une qui me tient tout particulièrement à cœur, et à laquelle je pense quand je veux atteindre un but : « Quand on veut, on peut ! »

 

Qui admires-tu dans la vie ?

Mon Papa.

 

Le livre ou le film que tu emporterais sur une île déserte ?

La Boum

 

Ce que tu apprécies le plus chez tes amis ?

Leur spontanéité, leur confiance, l’écoute, le partage…

 

Si tu étais un animal, tu serais… ?

Un colibri (mon totem scout), car ce minuscule oiseau est vif et plein de couleurs (comme moi, je suis énergique, vive dans mon esprit et bien dans mon corps) !