Interview de Steve Leturcq-Callens : “Le collectif a cette chance d’être complet dans les profils des membres qui le composent”

16 septembre 2018
31961850_611183975891952_4341185194259120128_n-1.jpg?fit=756%2C796

Steve Leturcq-Callens ou mieux connu sous “Mr Eldi” a 34 ans et est père de famille et jeune marié. Commerçant à la devise bien connue, il se veut avant tout “droit dans ses bottes”. Avec un franc parlé, déroutant parfois, il compte apporter de la fraîcheur et du renouveau dans la politique locale.

 

Steve, pourquoi t’engager en politique ?

A défaut de m’engager en politique, je souhaite surtout m’engager à améliorer le quotidien, le cadre de vie et l’environnement de tout un chacun là où je vis, c’est-à-dire dans l’entité de Comines-Warneton.

 

Qu’est-ce qui te plait dans le collectif Ensemble ?

Le collectif a cette chance d’être complet dans les profils des membres qui le composent : il y a des jeunes et des moins jeunes, de l’expérience et de la fraîcheur, de la spontanéité et de  la réflexion. Lorsque je regarde le Collectif, j’ai l’impression de voir une belle représentation de la population.

 

Qu’est-ce que tu aimes dans ta ville ?

Il fait bon vivre dans nos villages, les gens sont agréables, on discute. Il y a un tissu associatif très intéressant mais cela doit être bien mieux soutenu et organisé.

 

Qu’est-ce que tu aimerais changer dans ta ville ?

L’essentiel n’est pas ce que je souhaiterais changer, mais bien ce que la majorité des citoyens souhaiteraient changer. C’est pour cela que je pense qu’il est temps de changer de majorité politique pour qu’enfin la majorité citoyenne soit entendue.

 

Quelles sont tes priorités pour Comines-Warneton ?

L’éducation par le sport et la culture, mais aussi tenter d’attirer de l’emploi qualifié. Remettre le local au centre des décisions.

 

Dis-en un peu plus sur ta personnalité et tes hobbys ?

Je suis têtu mais pas borné. Je suis de nature à analyser la situation avant d’agir ! Français mais “je me soigne”… car résidant en Belgique depuis longtemps et marié à une Belge.

 

Qui admires-tu dans la vie ?

Deux femmes sortent du lot, ma maman et mon épouse qui, bien que différentes, présentent une force de caractère admirable.

 

Le livre ou le film que tu emporterais sur une île déserte ?

“Islande” de Fabien Dumont bien sûr, ou alors Sport Foot Magazine.

 

Ce que tu apprécies le plus chez tes amis ?

La fidélité !

 

Quelle est ta citation préférée ?

Sans surprise : “le commerce local, c’est vital!”

 

Quels sont tes hobbys ?

Commerçant, j’ai la chance de faire un métier qui est une passion avant tout. Le foot fait partie de mes hobbys, bien plus en tribune que sur le terrain… il faut bien l’avouer. Puis vient ma p’tite famille qui est mon passe temps favori bien que trop peu présent à mon goût.

 

Si tu étais un animal, tu serais… ?

“Malheureux”… quel que soit l’animal que je choisirais, je serais malheureux car les animaux sont bien trop maltraités sur cette planète !